Journal d’Abhaya Niranjana, Wielsbeke, Belgique17.2

Mercredi 9/octobre/2013


J’ai visité le musée In Flanders Fields aujourd’hui. J’étais curieuse de le redécouvrir après les rénovations et je dois avouer que je n’ai pas été déçue. Aussi atroce que puisse être le thème et aussi tragiques que soient la plupart des histoires, la façon dont le musée raconte l’histoire de la Grande Guerre – toute l’histoire – me plaît énormément.
Et grâce aux quatre témoignages personnels, on découvre à chaque fois l’histoire sous un autre angle. Cette fois-ci, j’ai notamment suivi le récit de la fille sourde Marie Desaegher originaire de Boezinge. Le 22 avril 1915, le jour de la première attaque au gaz, Marie et sa sœur cadette Emma sont parties à Ypres pour se faire vacciner contre la typhoïde. À leur retour, tout le voisinage était en émoi. Marie n’y comprenait rien et se retrouvait soudain au milieu des troupes allemandes. Elle fut grièvement blessée. Elle passa le reste de la guerre du côté allemand, sans contact avec sa famille.
L’escalade de la tour du beffroi est également à faire absolument, bien que ce fût assez épuisant. Par ce beau temps, j’avais une vue imprenable sur la région du front. Demain, j’irai à la découverte de cette région. Il m’est déjà arrivé de visiter le musée In Flanders Fields par le passé, même plusieurs fois, mais cette fois-ci, je veux également explorer la région autour d’Ypres, les cimetières, les monuments… Comment ce coin si paisible de l’Europe a-t-il pu sombrer à ce point dans le chaos?

Jeudi 10/octobre/2013Hinna 11.1


Généralement, je n’aime pas tellement le faste des monuments et des commémorations, mais je dois avouer que la façon dont cette région honore la mémoire de toutes les victimes me touche beaucoup. Ce paysage parsemé de jolis parterres verts et de tombes blanches, le cratère du « pool of peace », les nombreux témoignages des proches dans les livres que l’on trouve à chaque cimetière...
Aujourd’hui, je suis entrée en conversation avec un couple britannique. Ils m’ont raconté leur voyage à travers les Flanders Fields. C’était très émouvant : ils n’ont aucun proche enterré ici, mais ils vont honorer les tombes des personnes originaires de leur village et mortes ici. Ce sont ces histoires qui me réconcilient de nouveau avec l’humanité.
Peut-être devrais-je faire de même et partir à la recherche des garçons et des hommes de mon village natal ayant péri ici. Les gens du musée In Flanders Fields et du centre des sciences pourraient peut-être m’y aider. Car cela reste une image surréaliste… voir surgir un nom indien parmi tous ces noms britanniques et européens. Lorsque j’en vois un, je veux toujours connaître l’histoire derrière ce nom. Pendant que je me promène entre les tombes, je laisse errer mes pensées et j’essaie d’imaginer ce qu’ils ont dû éprouver. Isolés, de l’autre côté du monde, loin de leur famille, sans savoir s’ils reverraient leurs bien-aimés… Cette pensée me semble insupportable.

Vendredi 11/octobre/2013

Hinna 8.1

Hier soir, je suis allée voir la cérémonie du Last Post. Cet hommage quotidien sous la porte de Menin m’émeut à chaque fois jusqu’au plus profond de moi-même. La cérémonie sereine, le mélange de jeunes et de personnes âgées, de Belges, de Britanniques et d’autres nationalités, d’anciens militaires et de garçons qui ne devront jamais faire leur service militaire, de passants de hasard et de personnes ayant une mission… La circulation qui s’immobilise l’espace de quelques dizaines de minutes, le silence sacré, l’hommage et puis… la vie qui reprend.
Après la cérémonie, je ne peux m’empêcher de m’attarder dans les parages de la porte de Menin. Je laisse mes yeux glisser sur les noms et dans mes pensées, je prie pour leur repos éternel. J’espère que nous ne devrons plus jamais revivre ces atrocités et il m’arrive même d’être convaincue qu’un conflit d’une telle ampleur mondiale n’est plus possible aujourd’hui. Mais il suffit que je lise les journaux pour que je me demande si nous pouvons encore nous permettre une telle ‘insouciance’.

Meer info via: info@vanwalleghem.be

NAMENLIJSTEN

Terug