Mission du Musée In Flanders Fields

Dans un pays où la guerre a fait rage, ces souvenirs ne s’effacent pas facilement, même si cette guerre est désormais terminée depuis près d’un siècle. Pour chacun des plus de 600 000 hommes ayant perdu la vie dans notre pays, pour chacun des plus de 425 000 noms gravés sur des monuments ou tombes, pour les centaines d’autres traces et vestiges qui parsèment la région du front, pour chacune des millions de personnes touchées par la guerre (blessés physiques ou psychiques, réfugiés et déportés), il existe une histoire de tristesse, de douleur et de confrontation au destin, quelque part dans le monde.

Ypres, Ville de Paix, et le musée In Flanders Fields préservent le lien avec ce passé, car il est important pour quiconque souhaite parler aujourd’hui de la guerre et de la paix.

Le musée In Flanders Fields présente l’histoire historique de la Première Guerre mondiale dans la région du front en Flandre Occidentale. Il est installé dans la Halle aux draps reconstruite d’Ypres, un symbole majeur de la souffrance engendrée par la guerre et de la résurrection qui a suivi celle-ci. La toute nouvelle exposition permanente (inaugurée le 11 juin 2011) raconte l’invasion de la Belgique et les premiers mois de la guerre de mouvement, les quatre années de guerre des tranchées dans le Westhoek (de la plage de Nieuport jusqu’à la Lys, à Armentières), puis la fin de la guerre et la commémoration qui n’a pas cessé depuis.

La scénographie est centrée sur l’expérience humaine et s’intéresse particulièrement au paysage contemporain comme un des derniers témoins tangibles de l’histoire de la guerre. Dans ce cadre, le parcours du musée permet aussi de visiter le beffroi, au sommet duquel vous pouvez admirer la ville et les champs de bataille environnants. Des centaines d’objets et d’images authentiques sont présentés d’une manière innovante, axée sur le vécu. Des personnages ayant réellement existé et des présentations interactives confrontent le visiteur contemporain à ses semblables ayant connu la guerre, il y a un siècle.

Le musée adopte de nombreux points de vue. L’aspect général et historico-militaire est important, mais la relation avec le présent et notre manière d’appréhender le passé, en tant qu’être humain et société, dans tous les pays concernés, le sont tout autant. Des personnes venues de cinq continents et de plus de cinquante pays et cultures ont participé à la guerre en Flandre. Notre public est donc divers et particulièrement international.

Le musée In Flanders Fields ne se limite pas à une exposition permanente. Il entretient une collaboration éducative avec des écoliers de Belgique et de l’étranger, parallèlement à un programme culturel et artistique. Le centre de connaissances du musée permet à chaque visiteur de se plonger davantage dans cette période dramatique de l’histoire mondiale. Il permet d’effectuer des recherches individuelles sur la grande histoire mondiale, mais aussi sur des histoires très personnelles ou locales.

Comme l’essence de la guerre ne change pas au fil du temps, le musée considère la présentation de cette histoire de la guerre comme un message de paix universel et contemporain et donc, comme une mission sociale importante. Le musée travaille en étroite collaboration avec des partenaires qui poursuivent la même mission et est actif dans le cadre d’Ypres, Ville de Paix.

De afbraak van het IFFM 1 en de opbouw van het IFFM 2 (nov 2011-juni 2012)

Dit is een promotiefilmpje voor Ieper en het In Flanders Fields Museum.

Mission du Musée In Flanders Fields