Archief

1. Het is waarlijk schandalig welke schade de Engelse troepen nutteloos aan de bebouwde velden van Dikkebus toebrengen

Dat was natuurlijk ook zo in Reningelst: zoals stukken uit het gemeentearchief aantonen:

– “Reninghelst,  le 22 Juin 1917

A M. le Major-Général, Président de la Claims Commission British Army in the Fields à Boulogne-Base

 Plusieurs de mes administrés ont été avisés par M le Capitaine Pierre Pont, Rentofficier à Poperinghe, que leurs réclamations pour dégâts à leurs cultures en terre, devraient être considérées comme faits de guerre. Ces réclamations concernent des champs ensemencés ou plantés, qui promettaient une ample récolte et des pâtures et prairies, dont l'herbe abondante et le foin devraient servir de nourriture aux bestiaux. C'est à partir du 21 mai, lors de la concentration des troupes britanniques             pour l'offensive de Wytschaete et Messines que ces dégâts importants ont été commis (..)”

– “Reninghelst, le 18 août 1917

A M. le Capitaine Pierre Pont, District officer, Claims Commission à Poperinghe

J'ai communiqué votre lettre n° 8350 du 6 Août courant à la dame Veuve Beirnaert Liévin, cultivatrice propriétaire à Reninghelst, hameau “Ouderdom”. Elle m'a dit que son champ de trèfles et de raygras d'une contenance totale de 44 ares avait été gravement endommagépar des chevaux qui le traversaient en tous sens. Sur 9000 kilogrammes, que la 2 e coupe pouvait produire, elle n'a pu vendre à l'armée britannique que 3000 kilos. Elle a donc subi une perte de 6000 kilos de trèfles, à raison de 5 fr % soit 300 francs sur une étendue de 25 ares (..)”

(bron: Briefwisseling van het Gemeentebestuur van Reningelst, Stadsarchief Poperinge)

Foto 1: de minuutversie van de klachtenbrief van het gemeentebestuur van Reningelst inzake de schade aan de vruchten op het land, 22 juni 1917 (Stadsarchief Poperinge)

 

2. Het landbouwcomité

Dit was het Centraal Comité voor de Landbouwbelangen, opgericht en geleid door Jean-François Maes. Meer over Maes, zijn belang voor de landbouw in West-Vlaanderen en de wederopbouw, en zijn uitgebreid archief vind je hier

Foto 2: Jean-François Maes, als rechter voor de oorlog

Meer info via: info@vanwalleghem.be

NAMENLIJSTEN

Terug