donations en vitrine

Cette belle sélection de 2019 et 2020 montre la grande diversité de nos dons: du petit au grand, du personnel au précieux, à la fois unique et administratif. Les dons sont utilisés autant que possible dans le fonctionnement du musée: dans l'exposition permanente, dans les expositions temporaires, dans les activités éducatives et dans le centre de connaissances en tant que sujet d'étude et de recherche. Ils contribuent tous à une meilleure compréhension de l'histoire de la Première Guerre mondiale. Merci à nos donateurs !

Vous trouverez un aperçu de nos dons dans notre annuaire.

Famille Jacobs
(B)

Encadrement artisanal brodé par Guillaume Decat, prisonnier de guerre à Alten-Grabow (Allemagne). Guillaume l'a dédié à son "oncle et sa famille". Oncle Frederik est mort en 1919 de la grippe espagnole et sa soeur Dorothée a chéri la broderie pour la vie.

Marc Burny
(B)

Esquisse à l'huile d'un enterrement sur le front belge, peinte en 1915 par l'artiste belge Octave Rotsaert. Octave était volontaire et plus tard sergent dans le régiment de deuxième ligne. Il est gravement blessé et devient professeur d'art pour les soldats handicapés. Après la guerre, il s'est installé comme sculpteur à Bruges et dix ans avant sa mort, il a réalisé la remarquable statue équestre d'Albert I er à Bruges.

Daniël Verfaillie
(B)

Jusqu'en 1952, il y avait des plaques commémoratives à l'arrière de l'église de Hollebeke pour les soldats morts de la paroisse. Il y avait un mémorial avec les noms des victimes et la plupart des plaques ont été prises par les familles. Trois d'entre eux se sont retrouvés dans le grenier de la mairie.

Filip Debaillie
(B)

Un sac de farine, magnifiquement traité ,s'est transformé en oreiller. Ces sacs de farine sont avant tout le symbole de l'aide alimentaire canadienne et américaine pendant la Première Guerre mondiale, mais aussi en guise de gratitude belge pour celle-ci.

Stefan Enders
(D)

Album photo, deux journaux intimes et la "Eisernes Kreuz" de Fritz Sturm, fantassin pendant la guerre. Fritz a été deux fois dans la région d'Ypres et a survécu à la guerre. Il est mort en 1961.

Herman Van Goethem 
(B)

L'album très bien conservé de l'artiste gantois Adrien Bressers trahit à la fois une affiliation avec le 2e régiment de ligne et avec l'artillerie. Il contient de très belles photos aériennes, prises par des observateurs aériens belges et français, qui étaient "les yeux de l'armée" et de l'artillerie en particulier.

Ann Vileyn
(B)

Autel mobile (e.a. un petit calice, un pot à huile et une gaufre) qui a été utilisé au front par l'aumônier Romaan Vileyn d'Esen. Son frère Maurice a également été soldat de front pendant la Première Guerre mondiale.

Julian Pukowski
(UK)

Pipe en verre trouvée dans les ruines de la Salle des draps : "1916 A YPRES IN CLOTH HALL HEAD TOWN HALL". Il est à espérer que des recherches plus approfondies permettront de déterminer où et quand ce type de pipe était utilisé.

Hendrik De Koker(B)

Un coupe-papier de Camille Peleman de Sint-Amands, élégamment adapté, sur lequel on peut lire "Yser". Camille a été témoin de la guerre au sein du 5e régiment de ligne.

Maurice Cabo
(B)

Des couverts magnifiquement travaillés qui font partie de la famille Cabo depuis longtemps. Il aurait appartenu à un officier autrichien ou letton.

Ludo Collin
(B)

Encrier venant de déchets de guerre et un sac d'argent en perle avec un drapeau britannique et belge provenant du domaine d'une grand-tante. Son mari Georges Leclaire a servi dans l'armée belge pendant la guerre. Deux étuis à cigarettes en aluminium sculpté portant les inscriptions "PH Roels-Wanzeele-1918-Souvenir de mon voyage à Lourdes" et "Dixmude-Loo-Ramscappelle".

Shirley & Charlie Hartfield (UK)

Cet ornement en soie finement ouvragé et brodé a été, selon la tradition familiale, apporté d'Ypres par le grand-père de Charlie, Thomas Keys, qui a vécu toute la guerre.

Marcel Dieryck
(B)

En 1995, le musée a reçu de M. Maes de Roesbrugge-Haringe une riche collection d'assiettes en verre du front belge prise par l'aumônier Wilfried Bruneel. 25 ans plus tard, Marcel Dieryck a fait don d'un riche complément : encore plus de plaques de verre, le matériel de rasage et les jumelles de l'aumônier, son journal intime complet et ses insignes d'honneur.

Tom Watt
(AUS)

Deux ornements en cuivre apportés par l'Australien Thomas Henry Watt, 21 Batterie de l'artillerie de la 5e division.